Prise de terre

L'émission du 30 avril 2016

Allo la Terre !

L’actualité vue et commentée par des rédacteurs en chefs de revues environnementales en Suisse et en Europe francophone. Cette semaine, Jacques Mirenowicz, rédacteur en chef de "LaRevueDurable".

Cette semaine, il nous présente la semaine d’action "Break free" du 4 au 15 mai 2016, une vague mondiale de résistance pour laisser le charbon, le pétrole et le gaz sous terre.

Les migrations environnementales

Aujourd’hui, un humain sur 7 est un migrant, la pauvreté et la guerre sont les raisons les plus connues de ces mouvements migratoires.

Néanmoins, les facteurs environnementaux prennent une importance toujours plus grande. Qu’en sera-t-il demain?

Dans l’histoire de l’humanité, la migration a été principalement environnementale: de la fuite de la Mésopotamie vers l’Europe il y a 50'000 ans, à la famine Irlandaise des années 1850, c’est toujours une agriculture devenue difficile ou impossible (pour des raisons environnementales) qui était le moteur migratoire.

Le 20e siècle a été marqué par une accélération des migrations mais leurs causes ont varié. Avec les changements climatiques, de nombreuses questions se posent sur l’importance que prendra, dans les années qui viennent, la migration environnementale. C’est le sujet de recherche de Dina Ionesco, cheffe de la division "Migration, environnement et changement climatique" à l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) dont le siège est à Genève. Dina Ionesco est coauteure de "l’Atlas des migrations environnementales" (aux éditions SciencePo).

Elle est l’invitée de "Prise de terre" au micro d'Adrien Zerbini.

AlimenTerre

Dans le cadre de la campagne actuelle "Food For Life", qui vise à encourager l’agriculture écologique, Greenpeace a lancé en collaboration avec d’autres organisations, l’exposition interactive "AlimenTerre" dans 5 villes de Suisse romande jusqu’au 12 mai 2016: Genève, Sion, Yverdon, Fribourg, Moudon et Delémont l’hébergent tour à tour.

"Prise de terre" reçoit, Françoise Debons Minarro, porte-parole Biodiversité & Toxiques pour Greenpeace Suisse Romande.

Sortons de l’âge des fossiles (1/2)

Les entrailles de la Terre contiennent suffisamment de pétrole, de gaz et de charbon pour déclencher le chaos climatique.

Prendre au sérieux le réchauffement climatique implique de laisser dans le sol la majorité des réserves d’énergies fossiles connues.

Nous sommes donc condamnés à apprendre à vivre sans brûler des énergies fossiles dangereusement surabondantes.

Entretien avec Maxime Combes, économiste et membre d’Attac France, auteur de "Sortons de l’âge des fossiles" aux éditions du Seuil.

(Un entretien en deux parties, dont la suite sera diffusée le samedi 7 mai 2016.)